L’Institut du vieillissement des IRSC remet le prix Betty-Havens de l’application des connaissances 2018 à deux chefs de file en recherche

Dre Keri-Leigh Cassidy

Dre Judith Chipperfield

La Dre Judith Chipperfield et la Dre Keri-Leigh Cassidy ont été récompensées pour leur contribution remarquable à la promotion du vieillissement en santé et de la résilience mentale chez les personnes âgées.

Betty Havens était une femme déterminée. Gérontologue, chercheuse et responsable des politiques de santé, elle s’est résolument consacrée à l’amélioration des conditions de vie des aînés.

La Dre Havens est surtout connue pour la conception et la direction de l’étude longitudinale Aging in Manitoba (AIM). L’étude a commencé en 1971 et a porté sur 9 000 personnes âgées du Manitoba. Elle demeure l’étude continue la plus longue et la plus complète à cet égard au Canada.

Pendant plus de 30 ans, la Dre Havens s’est occupée des plus menus détails et a fait preuve d’une grande détermination dans le maintien des contacts avec les participants de l’étude, particulièrement avec ceux vivant dans des régions éloignées du nord du Manitoba. Une fois, elle a même demandé à son équipe de prendre un canot pour aller interroger une personne vivant en milieu sauvage.

« Son ardeur était inspirante », se rappelle la Dre Judith Chipperfield, professeure de psychologie et chercheuse à l’Université du Manitoba ayant bénéficié du mentorat de la Dre Havens. « La détermination de Betty à communiquer avec tous les participants est la raison pour laquelle l’étude AIM est si représentative de la population dans son ensemble. »

Les Dres Chipperfield et Cassidy sont les titulaires du prix Betty-Havens de l’application des connaissances dans le domaine du vieillissement, décerné par l’Institut du vieillissement des IRSC. L’Institut a créé ce prix pour honorer la mémoire de la Dre Havens, décédée en 2005, et pour démontrer son grand engagement envers l’application des connaissances dans le domaine du vieillissement.

En utilisant des données de l’étude AIM, la Dre Chipperfield et son équipe de recherche ont découvert comment les personnes âgées cultivent la résilience en cas d’adversité ou de défis en matière de santé, de mobilité et d’indépendance

« Essentiel à cet état d’esprit résilient est un système de croyances favorisant une maîtrise psychologique, » explique la Dre Chipperfield. « Cet état d’esprit est vital en fin de vie lorsque les gens font face à des défis résultant de facteurs indépendants de leur volonté, comme la dépendance accrue à autrui pour les tâches quotidiennes, la perte d’êtres chers ou la dégradation de l’état de santé. »

La Dre Chipperfield s’est basée sur les résultats de ses recherches pour créer des thérapies cognitives qui favorisent la résilience chez les personnes âgées.

La résilience mentale en cours de vieillissement est également un thème central de la recherche de la Dre Keri-Leigh Cassidy.

Professeure en psychiatrie gériatrique et spécialiste de la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) à l’Université Dalhousie, la Dre Cassidy a mis au point un programme de thérapie cognitivo-comportementale améliorée pour le traitement des troubles de l’anxiété et de la dépression à un âge avancé. Ce programme aide les personnes âgées à voir la vie différemment, mais améliore aussi leur humeur, leurs comportements en matière de santé et leur résilience mentale.

« C’est gratifiant de voir mes propres patients adopter une attitude plus positive et des comportements plus sains qui se traduisent par une meilleure santé grâce aux outils de TCC », affirme la Dre Cassidy. « Je suis très heureuse de constater, dans le cadre de notre projet d’application des connaissances national, que ces outils efficaces sont mis à la disposition de tous les fournisseurs de soins de santé et de leurs patients. »

Avoir une attitude positive est l’un des cinq facteurs clés modifiables en matière de mode de vie dont la Dre Cassidy fait la promotion avec The Fountain of Health (en anglais seulement), un programme sans but lucratif national qu’elle a mis en place pour mettre en première ligne des soins la science de la santé du cerveau, la résilience, le bien-être et les comportements sains.

À l’aide d’une subvention du Centre for Aging and Brain Health Innovation de Baycrest à Toronto, sous la direction de la Coalition canadienne pour la santé mentale des personnes âgées (CCSMPA), la Dre Cassidy et son équipe mettent à la disposition des fournisseurs de soins de santé de première ligne partout au pays ces outils Fountain of Health d’activation comportementale. La subvention a aussi permis le développement de l’application The Wellness App (en anglais seulement), un outil de TCC en ligne faisant la promotion de l’activation comportementale, avec des buts à atteindre et un suivi, pour favoriser la santé cérébrale et le bien-être des personnes.

« À ce jour, plus de 700 cliniciens du Yukon et de toutes les provinces canadiennes ont reçu une formation sur la façon de se servir de ces outils utiles dans les soins courants », ajoute la Dre Cassidy. « Nous sommes ravis des résultats. »

Date de modification :