Tournée de consultation nationale 2018/2019 de l'IALA

Alors que nous nous attelons à l'établissement des priorités de l'IALA, le directeur scientifique, le professeur Khan, est à l'écoute des Canadiens afin d'améliorer leur santé. Jusqu'à présent, il a assisté à des réunions organisées par les IRSC en Ontario, au Manitoba, au Québec, Nouvelle-Écosse et en Colombie-Britannique, et ce, en compagnie d'une variété de membres de la communauté de l'IALA. En plus de se rendre sur place, il s'adressera aussi aux gens par l'entremise de webinaires, de téléconférences et des médias sociaux. L'IALA collabore avec l'équipe des communications des IRSC afin que vous puissiez facilement fournir vos commentaires.

Halifax Montreal Ottawa Vancouver

Calendrier de la tournée de consultation

Établissement des priorités de l’IALA

Un texte de Mme Anne Tarazi et du Dr François Dionne

Le milieu de la recherche aura toujours besoin de fonds; nous devons donc surveiller de près l’affectation de nos précieuses ressources. L’IALA a pour mission d’améliorer la santé de la population canadienne. Conformément au mandat de l’Institut, le directeur scientifique doit soutenir le milieu national de la recherche et prendre des décisions éclairées en matière de financement en menant les consultations qui s’imposent, et ce, de façon équitable, éthique et transparente. Vous trouverez ci-dessous un survol de certaines des mesures prises à cet égard sous la gouverne du professeur Karim Khan.

Comment l’IALA établit-il ses priorités?

L’établissement des priorités de l’IALA se fait en deux étapes : on consulte d’abord de façon coordonnée les milieux de recherche de l’IALA pour connaître leurs domaines prioritaires, et on applique ensuite la méthode d’analyse décisionnelle multicritères (ADM) pour classer les priorités. Le directeur scientifique et le conseil consultatif de l’IALA (CCI), qui forment le comité d’établissement des priorités, ont désigné les secteurs de recherche suivants au début du processus : 1) dermatologie, 2) inflammation, 3) chirurgie orthopédique, 4) douleur, 5) santé musculaire, 6) réadaptation, mobilité et incapacités, 7) santé musculosquelettique, 8) maladie métabolique des os, 9) arthrite et 10) santé buccodentaire.

Les chefs de file de ces secteurs de recherche (membres et invités du CCI) ont tenu des groupes de discussion et mené des sondages afin de cerner les priorités actuelles de chaque milieu. Les résultats de cette première consultation ont ensuite été présentés sous forme de neuf webinaires nationaux, de septembre à décembre 2018. Entre 20 et 100 chercheurs, patients et soignants canadiens ont participé à chaque webinaire et se sont servis de la fonction de clavardage pour formuler des commentaires et des questions pendant les présentations.

Voici un aperçu de notre webinaire national sur la recherche dans le domaine de la douleur, tenu le 3 octobre 2018 :

  • Le professeur Karim Khan, directeur scientifique de l’IALA, a expliqué la raison d’être des webinaires et l’influence que peuvent exercer les participants sur les priorités de l’IALA.
  • La Dre Christine Chambers, chef de file de la recherche sur la douleur et membre du CCI, a présenté les résultats de ses activités de consultation auprès des intervenants de son milieu.
  • La parole a ensuite été donnée aux quelque 90 participants, qui ont fait part de questions, de commentaires et de préoccupations à l’aide de la fonction de clavardage.

Les personnes qui n’ont pas pu assister aux webinaires en direct ont été invitées à regarder les enregistrements des présentations audio-diapos, puis à faire part de leurs impressions par courriel à imha-iala@cihr-irsc.gc.ca ou sur Twitter à @KarimKhan_IMHA. Jusqu’à présent, plus de 650 personnes ont participé activement à cette consultation publique.

La méthode d’analyse décisionnelle multicritères (ADM)

Une fois que chaque milieu aura cerné ses domaines prioritaires, le CCI appliquera la méthode ADM pour classer les priorités. Cette approche conjugue les objectifs stratégiques de l’IALA et les valeurs des parties prenantes pour établir dix critères décisionnels. Le CCI attribuera ensuite une pondération relative à chaque critère, selon son importance stratégique. Les critères sont présentés : Outil d’évaluation selon les critères de l’IALA de 2018 : Critères de sélection [ PDF (70 KB) ]. Les personnes concernées sont invitées à formuler tout commentaire à ce sujet à l’adresse imha-iala@cihr-irsc.gc.ca. L’IALA a par ailleurs embauché des spécialistes, soit le professeur Craig Mitton et le Dr François Dionne de la firme Prioritize Consulting, qui comptent ensemble une vingtaine d’années d’expérience dans le domaine de l’établissement des priorités en matière de soins de santé et de recherche en santé. Ainsi, le directeur scientifique sera plus à même d’affecter les ressources efficacement pour 2019-2022.

Quel sera le résultat?

L’IALA croit que ce processus lui permettra de mieux répondre aux besoins de ses milieux de recherche et d’affecter les ressources de façon équitable. Les priorités définitives de l’IALA seront annoncées en avril 2019.

Établissement des priorités de l’IALA : un grand merci à tous les participants!

Le processus d’établissement des priorités de l’Institut de l’appareil locomoteur et de l’arthrite (IALA) reposait sur votre contribution. Plus de 1 000 patients, soignants, chercheurs et responsables des politiques de partout au Canada se sont joints à nous pour participer à un ou plusieurs de nos dix webinaires - en direct et enregistrés – offerts à l’échelle nationale. À l’occasion de ces webinaires, mais aussi par l’intermédiaire de courriels et de Twitter après chacune des séances, on nous a soumis des commentaires, des suggestions et des questions. Merci de nous avoir fait part de vos réflexions. Nous comprenons maintenant mieux ce qui est le plus important pour nos partenaires – nos précieux acteurs de la recherche sur l’appareil locomoteur et l’arthrite.

Nous aimerions également remercier les membres du conseil consultatif de l’IALA qui ont dirigé les consultations, les groupes de discussion et les webinaires au sein de leurs communautés respectives. Les réseaux, le temps, l’expertise et l’appui que vous avez mis à contribution dans le cadre de cette démarche sont inestimables.

Enfin, merci à nos collaborateurs de Prioritize Consulting, les docteurs Craig Mitton et François Dionne, d’avoir guidé notre processus officiel. Votre expertise nous a aidés à définir clairement nos valeurs, à partir desquelles nous avons pris nos décisions en matière de financement.

Ceux qui voudraient en savoir plus sur le processus que nous avons suivi afin d’établir nos priorités (notamment la formulation des critères) trouveront de plus amples renseignements ici. Nous sommes toujours ouverts aux commentaires! Communiquez avec nous par courriel ou par Twitter. Nous avons hâte de vous entendre.

Parlez de l’IALA à vos pairs!

Nous voulons être en contact avec toutes les associations et les organisations qui servent la population canadienne. Faisons la promotion de la santé musculosquelettique et cherchons à soulager l’arthrite. Nous voulons que tous participent à l’élaboration du plan stratégique 2021-2026 de l’IALA. Si ce n’est pas déjà fait, veuillez passer le mot et inviter vos collègues à s’abonner à notre bulletin À l’IALA ce mois-ci! Pour ce faire , il suffit d’envoyer un courriel à l’adresse IMHA-IALA@cihr-irsc.gc.ca.

Merci à l’avance!
- L’équipe de l’IALA

Vancouver

Consultation sur la recherche en santé mondiale

Le 10 avril, l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite a coorganisé l'une des quatre réunions de consultation conjointe sur la recherche en santé mondiale avec l'Institut de la santé publique et des populations (ISPP) et le Centre de recherches pour le développement international (CRDI). Ces rencontres visent à cerner les nouveaux défis et possibilités en matière de santé mondiale pour les chercheurs au Canada et leurs rapports avec les systèmes de santé et les maladies chroniques et infectieuses. Des équipes interdisciplinaires, qui comprennent des spécialistes en santé mondiale, communautaire, autochtone et familiale, en écosanté, en gouvernance mondiale, en nutrition, en épidémiologie, en activité physique et en matière de villes en santé, collaborent pour améliorer la santé au Canada et dans le monde entier.

Au Canada, les domaines actuels de la recherche en santé mondiale se focalisent sur la mondialisation, l'équité, les maladies négligées et les risques transnationaux. Il y a aussi un engagement à améliorer l'égalité entre les sexes et à renforcer l'autonomie des femmes et des filles dans toutes les initiatives d'aide internationale, afin d'assurer l'équité de la programmation en santé mondiale. Les collectivités, les responsables des politiques et les professionnels de la santé ne peuvent prévoir des moyens d'améliorer celle-ci sans d'abord comprendre l'ampleur et la nature des problèmes dans ce domaine. Grâce au fruit de ces réunions, les investissements canadiens dans la recherche donneront corps et s'attaqueront aux priorités actuelles en matière de santé, renforceront la capacité et mettront à profit des partenariats, tant au Canada qu'à l'étranger, pour relever les défis les plus urgents de la santé mondiale.

Pour en savoir plus sur l'ISPP, le financement et la recherche en santé mondiale, veuillez cliquer sur les liens suivants :

Faits saillants de la réunion du conseil consultatif de l’IALA : Vancouver, octobre 2018

Les 25 et 26 octobre, à Vancouver, le conseil consultatif de l’IALA (CCI) a tenu sa troisième réunion de l’année. La réunion a surtout porté sur la troisième phase du processus d’établissement des priorités : l’examen des thèmes mentionnés pendant les webinaires de la communauté nationale de l’IALA. Mme Anne Martin-Matthews, vice-présidente par intérim à la recherche, à l’application des connaissances et à l’éthique, s’est adressée au CCI à titre d’invitée des IRSC pour apporter un éclairage inspiré et inspirant sur la façon dont les conseils peuvent le mieux assister les directeurs scientifiques. Son message? Vous n’êtes pas là pour vous-même, mais pour les autres. Chaque institut est investi d’une mission cruciale : servir la population canadienne en soutenant de la recherche en santé de qualité qui correspond à son mandat. Mme Martin-Matthews a souligné la valeur de la perspective des patients pour les instituts et, plus généralement, pour les IRSC. L’ensemble du milieu de la recherche doit accorder plus d’importance à la participation des patients sous différentes formes, allant de la défense des intérêts jusqu’aux partenariats (concertation) et aux initiatives menées par les patients.

Nous remercions les autres personnes qui ont répondu à notre invitation : le Dr Bruce Forster, chef du Département de radiologie de l’Université de la Colombie-Britannique, le Dr Craig Mitton, professeur à la Division des services et politiques de la santé de cette même université, le Dr François Dionne de la firme Prioritize Consulting, la Dr. Siân Bevan, chef des affaires scientifique à la Société de l’arthrite, et la Dre Joy MacDermid, professeure à l’École de physiothérapie de l’Université Western. Leur contribution fort précieuse a permis au CCI d’avoir une meilleure idée des priorités de leur milieu de recherche, des partenariats potentiels et de leur vision d’avenir pour la recherche.

Montréal

Réunion du conseil consultatif de l'IALA

Le 19 avril, le conseil consultatif d'institut (CCI) de l'IALA s'est réuni avec le professeur Khan pour la première fois depuis sa nomination au poste de directeur scientifique. Étant donné que le plan stratégique de l'IALA prend fin en 2018, nous avons besoin d'évaluer les orientations antérieures et de définir les lacunes et les priorités en matière de soins de santé. Des discussions approfondies se sont déroulées tout au long de la rencontre de deux jours. Elles ont porté sur les partenariats, l'engagement des patients, les priorités, les défis et les possibilités, la transparence et le renforcement des collectivités.

Partenariats : l'IALA et l'Institut de la santé des femmes et des hommes

La journée a débuté par une présentation de la conférencière invitée, la Dre Cara Tannenbaum, directrice scientifique de l'Institut de la santé des femmes et des hommes (ISFH), qui a parlé de l'analyse comparative fondée sur le sexe et le genre dans le contexte de la recherche en santé et de sa pertinence pour l'IALA. La Dre Tannenbaum s'est exprimée sur la vision, la stratégie d'intégration, les innovations, le réseau de stagiaires, les mesures/indicateurs et les objectifs en matière d'impact de l'ISFH, ainsi que sur la collaboration au financement de projets liés à l'IALA. Les partenariats entre l'IALA et l'ISFH englobent une variété de domaines : les voies de l'équité en santé, la santé et la productivité au travail, l'inflammation et les maladies chroniques, la recherche sur la douleur et le sexe comme variable biologique. Ont été mises en évidence les différences entre les sexes pour ce qui est de la réaction à la douleur chronique, de la santé des os et la mobilité, des facteurs de risque et de la synthèse biologique des produits pharmaceutiques.

Pleins feux sur l'engagement des patients

Dawn Richards, membre du CCI, a ensuite présenté l'historique de l'engagement des patients dans les groupes nord-américains de soins de santé et de défense d'intérêts. Elle a traité de l'importance de l'engagement des patients, des défis, des lacunes évidentes, des possibilités et de la rémunération des patients. Le conseil est d'accord pour dire que les patients et leurs défenseurs offrent un point de vue très utile à l'IALA et aux milieux de recherche.

Établissement des priorités

Pour aider l'IALA à établir les priorités et à orienter l'affectation des ressources, les Drs Craig Mitton et François Dionne, du cabinet Prioritize Consulting, ont participé à la réunion du CCI depuis Vancouver par l'entremise d'une téléconférence. Fondés sur des principes économiques et éthiques, des outils d'établissement des priorités ont été présentés et les membres du CCI ont discuté des critères de prise de décisions qui conviennent à l'IALA. Cette approche jouera un rôle essentiel dans la formulation des décisions relatives à l'affectation des ressources de l'Institut à l'avenir.

La suite des choses

Le professeur Khan a remercié le conseil et tous les invités spéciaux pour leur participation à la réunion de deux jours à Montréal. Il a apprécié l'ampleur des connaissances, du vécu, des points de vue axés sur la discipline et des partenariats de chacun. C'est une période emballante! Nous avons hâte aux prochaines réunions de juillet et d'octobre, alors que l'équipe se rapproche de la mise en œuvre de plans et de processus innovateurs qui auront une incidence positive sur la santé des Canadiens pour ce qui est des maladies buccodentaires, cutanées et musculosquelettiques et des mesures de réadaptation.

Célébrons les champions!

Lisez le récit d'une patiente se battant courageusement pour recouvrer la santé

Sabrina avait tout pour elle – un conjoint aimant, deux beaux enfants et une fructueuse carrière. La vie lui souriait, du moins jusqu'à ce qu'elle soit atteinte d'un mal invisible et insidieux qui lui a graduellement empoisonné la vie en lui faisant perdre toute son énergie. S'en est suivi un épique périple de six ans d'un bout à l'autre du continent en quête d'un remède à son mystérieux trouble. En savoir plus

Faits saillants de la réunion des ambassadeurs de la recherche de l’IALA : Montréal, les 31 octobre et 1er novembre 2018

À la fin octobre, les ambassadeurs de la recherche (AR) de l’IALA se sont réunis à Montréal. Cette rencontre, qui a duré deux jours, a commencé par un tour de table sur les activités en cours des membres en lien avec l’IALA. Ensuite, le professeur Karim Khan a fait le point sur les activités des autres groupes de patients au Canada, notamment la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP).

Les principales initiatives mentionnées à la réunion des RA du mois de mai (à Halifax, Nouvelle-Écosse) ont été passées en revue : engagement des patients; application des connaissances; partenariats de recherche; stratégies de communication et sensibilisation; planification stratégique et perspectives mondiales. En outre, des mesures prioritaires concrètes ont été proposées pour les activités futures du groupe. Les membres ont convenu de créer une série de vidéos et de webinaires afin de favoriser la communication bidirectionnelle entre les chercheurs et les patients, ou les représentants des patients.

Le Dr Richard Hovey a suggéré de suivre le modèle graphique ci-contre, et ses collègues à la table des RA ont donné leur avis à son sujet.

Modele des ambassadeurs de la recherche de l’IALA

Modele des ambassadeurs de la recherche de l’IALA – description détaillée

Ce modèle illustre la contribution des ambassadeurs de la recherche (AR) de l’IALA au succès de l’Institut, qui consiste à :

  • toujours enrichir la réflexion;
  • favoriser la compréhension mutuelle.

Les AR trouvent un juste milieu entre les enseignements des chercheurs (tirés des milieux universitaires, cliniques, scientifiques, etc.) et ceux des représentants des patients (tirés de l’expérience, de la gestion des répercussions sur la vie et la santé, de l’évaluation de la recherche, etc.). Les AR facilitent ainsi l’échange des connaissances et enrichissent chaque groupe.

Utilisation autorisée d’un diagramme de R. B. Hovey créé en 2017.

« Une véritable collaboration exige une compréhension (épistémologie) et un langage communs à l’égard de l’expérience des patients et de la communication des renseignements sur une maladie. Elle implique aussi un apprentissage mutuel (ontologie) et l’établissement de rapports solides, fonctionnels et profitables à toutes les parties dans le cadre d’un réseau de soutien. »

Diagramme adapté et citation publiée avec autorisation.
Hovery RB (2017). « Occasionally a patient: Always a person » (Perspective).
Journal of Patient Experience
, vol. 5, no 1, 2017, p. 63. Doi : 10.1177/2374373517726074

Halifax

Les ambassadeurs de la recherche de l'IALA : puits de connaissances et d'expériences

En mai, le personnel de l'IALA et l'équipe d'ambassadeurs de la recherche de l'Institut se sont réunis pendant deux jours à Halifax (Nouvelle-Écosse). Qui sont les ambassadeurs de la recherche? Ce sont des gens touchés par des problèmes de santé relevant du mandat de l'IALA qui se sont portés volontaires pour défendre les intérêts des patients, qu'il s'agisse d'eux-mêmes ou de proches. Le groupe est un véritable puits de connaissances et d'expériences. Et tous ses membres ont à cœur d'aider à façonner la recherche axée sur le patient.

La recherche concerne habituellement les patients, mais étonnamment ceux-ci y prennent rarement une part active. Nous savons tous que ce modèle est en train de changer, mais la simplification du processus pour intégrer totalement l'apport du patient est notoirement lente. « Changer cette tendance, c'est comme essayer de faire tourner le Titanic sur un dix cents. C'est difficile de changer la culture quand les chercheurs font la même chose de la même façon depuis 25 ou 30 ans », affirme Anne Lyddiatt, ambassadrice de la recherche de l'IALA et formatrice nationale pour Patients-partenaires contre l'arthrite. Des échanges à notre réunion d'Halifax ont confirmé que la case « Participation des patients » est cochée pour de nombreuses facettes de la recherche en santé musculosquelettique, mais que les chercheurs continuent de demander : comment est-ce que je fais participer efficacement les patients à la recherche? Est-ce que je dois créer du matériel pour obtenir moi-même cette participation? Comment est-ce que j'incorpore des mesures qualitatives dans des ensembles de données utiles?

Les instituts de recherche du R.-U. sont en voie de devenir des chefs de file internationaux dans l'art du partenariat avec les patients. La recherche qualitative met en exergue la richesse des mots avec lesquels les patients décrivent leur expérience. Conférencière à la réunion, la Dre Tessa Richards (en anglais seulement), rédactrice principale au BMJ, souligne que la puissance des récits des patients (en anglais seulement) ne peut être sous-estimée dans la recherche et les articles médicaux. Le contenu provenant des patients est lu avec intérêt par les médecins, les autres patients et les politiciens, et les articles en accès libre atteignent un vaste auditoire. La coproduction (par les chercheurs et les patients) de commentaires savants et d'articles de fond, les contenus ciblés par le patient, la participation des patients à l'établissement des priorités et des plans de recherche, ainsi que la mise à contribution de défenseurs des intérêts des patients dans les comités d'évaluation par les pairs et les groupes consultatifs sont tous en hausse.

Que fera l'IALA par la suite?

  • Créer une « trousse de l'ambassadeur de la recherche » contenant des messages clés des IRSC et de l'IALA que les ambassadeurs pourront communiquer dans leur milieu.
  • Organiser une bibliothèque de ressources en ligne fiables sur la santé musculosquelettique, cutanée et buccodentaire.
  • Appuyer les ambassadeurs de la recherche par diverses initiatives ciblées présentement entreprises pour hausser la sensibilisation aux maladies, à leur prévention, et aux possibilités de recherche.
  • Favoriser les partenariats de réseaux nationaux et internationaux.
  • Poursuivre les projets d'application des connaissances pour aider les chercheurs à miser sur la participation des patients, mais aussi pour faire passer en retour des renseignements pratiques de la communauté de recherche aux groupes de patients et aux communautés.

Ottawa

Faits saillants de la réunion du conseil consultatif de l'IALA : juillet 2018

Les 25 et 26 juillet derniers, le conseil consultatif de l'IALA a tenu sa deuxième réunion de 2018 à Ottawa. L'accent a été mis sur l'établissement des priorités, et tous les membres du conseil ont présenté leurs premières réflexions sur les priorités de recherche des milieux qu'ils représentent. Des membres du personnel des IRSC ont aussi participé à la réunion et ont fait le point sur les orientations futures, les mécanismes de financement et les partenariats des IRSC.

Présentations des invités

Michel Perron, président par intérim des IRSC et vice-président directeur, a informé les membres sur le prochain président des IRSC, le Dr Michael Strong (qui entrera en fonction le 1er octobre 2018), et sur le conseil d'administration nouvellement nommé. M. Perron a également parlé des répercussions du budget fédéral de 2018 sur la recherche en santé.

Le Dr Eric Marcotte, directeur associé de l'Institut des neurosciences, de la santé mentale et des toxicomanies (INSMT), a fait une présentation sur les mécanismes de financement, en abordant les points forts et les avantages des subventions de réseau et d'équipe, ainsi que la rentabilité de l'investissement des petites subventions Catalyseur.

Pour leur part, David Clements, directeur général, et Danièle St-Jean, conseillère en matière de projets, tous deux de la Direction des partenariats stratégiques et des relations internationales des IRSC, ont présenté un survol de la stratégie des IRSC en matière de partenariat. Ils ont décrit les objectifs, les défis et les succès de l'équipe, ainsi que les principaux partenaires de l'IALA. Les partenariats multiplient les possibilités de découverte scientifique.

Établissement des priorités

Pour lancer la deuxième étape du processus d'établissement des priorités de l'IALA, chaque membre du CCI a présenté trois priorités de recherche de son milieu : le Dr Alain Moreau a représenté le milieu de la recherche sur la santé buccodentaire; la Dre Anie Philip et le Dr An-Wen Chan ont parlé des priorités de recherche sur la peau; les Dres Dawn Richards et Monique Gignac ont traité de la recherche sur l'arthrite; la Dre Christine Chambers a présenté les priorités de recherche sur la douleur; la Dre Julie Richardson, celles de la recherche sur la réadaptation; et le Dr Rashmi Kothari a représenté le milieu de la recherche sur les muscles. Au cours de la dernière séance, le Dr Marc Pouliot a présenté les priorités du milieu de la recherche sur l'inflammation, et le Dr Ed Harvey, celles du milieu de la recherche sur les os. À titre d'invitée du CCI, la Dre Joy MacDermid a quant à elle communiqué les priorités du milieu de la recherche sur la santé musculosquelettique.

Après les présentations, le Dr François Dionne, de la firme Prioritize Consulting, a dirigé l'exercice d'épuration de l'outil d'établissement des priorités de l'IALA pour s'en tenir à dix critères, lesquels serviront à évaluer et à classer les secteurs de financement potentiels. L'outil d'établissement des priorités de l'IALA sera utile au conseil consultatif de l'Institut et sera transmis à chacun des milieux de recherche par souci de transparence et d'équité envers les chercheurs intéressés par la recherche sur l'appareil locomoteur et l'arthrite.

La série de webinaires nationaux de l'IALA pour chaque milieu de recherche débutera en septembre. Consultez régulièrement le fil Twitter du professeur Karim Khan (@KarimKhan_IMHA) et la page Facebook des IRSC, et surveillez les info-flash pour connaître les dates des webinaires pertinents et agir sur les priorités de l'IALA.

L'étape 1 du processus d'établissement des priorités de l'IALA est décrite dans notre bulletin de juillet.

Les webinaires en direct de l'IALA sont en cours

Voici votre chance d'aider l'Institut de l'appareil locomoteur et de l'arthrite (IALA) des IRSC à établir ses priorités pour la recherche sur la réadaptation, les incapacités et la mobilité, les os, les muscles, la peau et la santé buccodentaire, ainsi que sur l'arthrite, la douleur et l'inflammation pour 2019-2022. Veuillez vous joindre à un des webinaires animés par le directeur scientifique de l'IALA, le professeur Karim Khan, qui accueillera des chefs de file de la communauté de chercheurs de l'IALA. Vous avez l'occasion d'influencer l'orientation de l'Institut. Consultez régulièrement le fil Twitter du professeur Khan (@KarimKhan_IMHA) et la page Facebook des IRSC et surveillez les info-flash pour connaître les dates des webinaires pertinents et agir sur les priorités de l'IALA. Vous n'êtes pas abonné aux info-flash? Envoyez un courriel à IMHA-IALA@cihr-irsc.gc.ca.

Si vous ne pouvez participer à l'événement en direct, l'enregistrement sera mis à votre disposition avec une adresse courriel où vous pourrez transmettre vos contributions.

En savoir plus sur l'IALA et sur ses priorités actuelles
Le calendrier des webinaires sera bientôt établi pour chacun de nos secteurs de recherche et nos priorités.

Date de modification :